Rechercher

Colère quand tu nous tiens !

La colère, c'est d'abord une sensation brutale comme un coup sec et violent que l'on prend sur la tête ou qui vient frapper la poitrine. Le corps et l'esprit sont sidérés et en une fraction de seconde le choc nous traverse. Soudainement, comme un réflexe de survie, comme une onde de choc, cette violence doit repartir. Il serait insupportable de la garder en nous.

Tout ressort d'un bloc ! Ce que nous venons de recevoir mais aussi les blessures que cela a réactivé, toute la symbolique et le mal être qui s'y associent. Nous voilà en colère, enragé et hors de nous !


Planté dans le sol, raide et solide, notre corps fait front. Le visage tendu et écarlate. Le cerveau saturé et bloqué sur un détail pour l'autre mais une attaque vitale pour nous. Haletant certains hurlent d'autre grognent.


La colère est une émotion que l'on ressent tous. La sophrologie aide à l'apaiser, à la rendre moins forte, moins longue, plus juste.

La colère est nécessaire pour avancer, mais comme pour tout, le juste équilibre doit être trouver. Ne pas se faire envahir et emporter trop loin de soi. Car après tout, c'est à soi même qu'elle s'adresse cette colère. Elle nous parle ne nous, de nos envies et de nos besoins qui ne sont pas assouvis, pas entendus ou pas reconnus.

La colère offre l'opportunité de s'écouter. La pratique de la sophrologie, est une porte d'accès à l'écoute de soi. En étant attentif à ses sensations et à sa respiration, c'est identifier où et comment la colère nous traverse. C'est apprendre à la reconnaître, à l'accueillir et à la transformer en énergie créatrice et positive.



27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout